Un(e) (01) consultant national chargé de la mise en place d’un système électronique de surveillance communautaire des maladies

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !

Recrutement

Un(e) (01) consultant national chargé de la mise en place d’un système électronique de surveillance communautaire des maladies à travers DHIS 2 Tracker dans les régions sanitaires du Sud-Comoé, d’Abidjan 1 et 2, du Gbêkê

Description de l’emploi

Contexte

Le projet PREMICES “Prévention des Maladies Infectieuses de la Communauté Engagée dans la Surveillance” mis en œuvre par l’IRC en Côte d’Ivoire va mettre en place un système de surveillance visant à appuyer le gouvernement dans ses efforts de renforcement du système d’information sanitaire (SIS)., liées à des événements ou des risques pouvant constituer une menace importante pour la santé humaine.

Ces informations seront rapportées par les agents de santé communautaires (ASC) qui seront formés à la reconnaissance des signes de maladies à potentiel épidémique.

La force de ce système de surveillance communautaire vient de sa capacité à mobiliser rapidement la communauté si une réponse est nécessaire. PREMICES permet ainsi à la communauté de percevoir les signes de danger et d’émettre des alertes basées sur un mécanisme fiable permettant une communication en temps réel.

 

Tâches et Responsabilités

Sous la responsabilité générale du Directeur général de IRC et la supervision technique du Directeur de la DIIS et selon les recommandations du CDC, et en collaboration avec l’INHP, la DSC et d’autres structures du MSHP-CMU si besoin et le CDC-GHSA.

Le consultant national aura pour principales tâches de :

  • Organiser un atelier de cadrage avec les parties prenantes
  • Proposer un plan de travail validé par les parties prenantes
  • Elaborer les Termes de références des autres activités (ateliers de consensus, de validation du prototype, test et validation, d’installation, des formations des formateurs et des utilisateurs, …)
  • Réaliser un état des lieux de l’existant et identifier les gaps à combler
  • Concevoir et développer la plateforme en prenant en compte les fonctionnalités suivantes :
    • L’ASC envoie un SMS selon une syntaxe (Cette syntaxe devra prendre en compte l’expéditeur, la localisation géographique et l’évènement) via l’application respectivement à l’infirmier, au CSE du district et à IRC et la région
    • L’infirmier qui reçoit une notification par SMS fait la vérification de l’information
    • Après vérification, l’infirmier informe le CSE si le cas est suspect, si non il ferme le cas
    • Le CSE du district enregistre la date d’investigation et de transfert de l’échantillon prélevé par l’infirmier
    • Le CSE du district analyse quotidiennement les sms et les cas alertes transmis par les ASC et produit un rapport de données quotidien
    • LE CSE a accès aux données des centres de santé de sa zone de couverture
    • Le CSE régional a accès aux données des districts et des aires sanitaires de sa zone de couverture
    • IRC, DIIS et INHP ont accès aux données de tous les districts
    • Le laboratoire enregistre la date et l’heure de réception de l’échantillon l’identité de la personne qui a transmis l’échantillon, l’identité de celle qui a réceptionné l’échantillon au laboratoire et le résultat final du test
    • Si le cas est positif, le CSE du district, l’infirmier du centre de santé et l’ASC reçoivent un mail
    • Un tableau de bord (avec des graphes) indiquant les cas suspects, positifs et négatifs par district est généré
    • Générer des rapports comparatifs des données quotidiennes pour tous les districts
    • Inclure la possibilité de visualiser les localisations GPS des cas ainsi que des images des cas investiguées
    • Les cas alertes transmis par les ASC doivent être traités dans les 24H00 par le centre de santé.
    • Afin de faciliter le traitement de ces cas, générer un algorithme qui permettra de discriminer ou présélectionner la pertinence des cas alertes notifies
    • Un message de rappel émanant du district sanitaire doit rappeler aux agents de santé les cas non traités
  • Organiser un atelier de validation du prototype de la plateforme
  • Organiser un atelier de test et validation de la plateforme
  • Réaliser toutes les configurations nécessaires pour la mise en service de la plateforme
  • Organiser un atelier pour l’installation de la plateforme sur l’espace d’hébergement acquis
  • Organiser un atelier de formation des formateurs sur la plateforme et l’élaboration des manuels d’utilisation
  • Apporter un appui à la DIIS pour la formation des utilisateurs de la plateforme
  • Apporter un appui à la DIIS au déploiement de la plateforme sur les sites
  • Fournir un appui pour la maintenance de la plateforme
  • Assurer le transfert de compétence a l’équipe de DIIS la prise en main de la plateforme
  • Assurer un suivi technique à l’équipe de la DIIS pour la pérennisation de l’administration de la plateforme

Assurer l’interopérabilité avec d’autres plateformes DHIS2.

 

Qualifications/Expériences/Qualités requises

 

  • Avoir un master ou diplôme équivalent en développement d’application
  • Avoir une expertise dans l’implémentation de la plateforme DHIS 2 en général et en particulier DHIS 2 tracker .

Expériences

  • Avoir une expérience pratique d’au moins 5 ans dans la mise en place de la plateforme DHIS 2 ;
  • Avoir une expérience pratique dans le développement de modules additionnels dans la plateforme DHIS2
  • Avoir une expérience pratique dans la mise en place du module tracker de DHIS 2;
  • Avoir de bonnes capacités organisationnelles, de recherche et d’analyse
  • Avoir une expérience pratique d’au moins 5 ans dans le renforcement de capacités des personnes en matière d’analyse et utilisation des données à différents niveaux;
  • Bonne connaissance du système de santé national ;
  • Bonne connaissance du système d’information sanitaire ;
  • Avoir une expérience avec le Système des Nations Unies et/ou les partenaires Techniques et Financiers (notamment l’ONUSIDA, CDC, PEPFAR) serait un atout.

Compétences                      

  • Excellente compétence en gestion de projets ;
  • Capacité à regrouper les informations provenant de sources multiples et à préparer l’information stratégique et des rapports pour les décideurs ;
  • Capacité à renforcer les capacités des acteurs et transfert de compétence ;
  • Excellentes compétences organisationnelles.

Dossier de candidature  :

Le dossier de candidature est composé de :

A- Une proposition technique

  • Note explicative sur la compréhension des termes de références et les raisons de la candidature
  • Brève présentation de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagée (max 2 pages) ;
  • Le CV détaillé des personnes ressources du cabinet national incluant l’expérience acquise dans des projets similaires

B- Une proposition financière

  • La proposition financière doit être libellée en Francs CFA ou en Dollars

 

Dépôt des candidatures uniquement par voie électronique à l’adresse suivante  : [email protected] , avec en objet la mention le titre du poste.

Informations complémentaires